ISHS


Acta
Horticulturae
Home


Login
Logout
Status


Help

ISHS Home

ISHS Contact

Consultation
statistics
index


Search
 
ISHS Acta Horticulturae 11: IV International Symposium on Apricots and Apricot Culture

UN APERÇU SUR LE GREFFAGE DES ABRICOTIERS EN BULGARIE

Author:   N. Stefanov
DOI:   10.17660/ActaHortic.1968.11.31
Abstract:
Dans la République Populaire de Bulgarie on greffe l'abricotier en gén1eral sur franc, provenu du semis de l'abricotier sauvage (Armeniaca vulgaris Z).

Très rarement on le greffe sur Myrobolan (Prunus cerasifera Ehrh). On peut trouver des arbres isolés, greffés sur amandier (Amygdalus communis Z) et sur prunier (Prunus domestica Z).

En 1956 dans la Station Expérimentale auprés de la ville de Silistra, qui se trouve au nord-est de la Bulgarie on a créé une plantation, qui a pour but l'étude du comportement de la variété »Hungarian best« sur différents portegreffes et la hauteur des tiges étant divers: 3–5 cm, 55 et 110 cm au dessus de la terre.

On n'arrose pas les arbres d'essais, la valeur moyenne des précipitations annuelles, dans cette région, est d'environ 500 mm, la disance de plantation est de 7/8 m.

Les abricotiers ont commencé à porter des fruits 3–4 ans après leur plantation.

Pendant la période 1961–1966 on a récolté les quantités suivantes de fruits par hectare.

Les arbres, greefés à 3–5 cm de hauteur, ont donné en moyenne:

sur abricotier sauvage 13,520 kg
sur Myrobolan 2,740 kg
sur amendier 10,010 kg

Les abricotiers, greffés à la hauteur de 110 cm, ont donné les résultats suivants:

sur Myrobolan 12,610 kg
sur abricotier sauvage 12,400 kg
sur amendier 10,070 kg

Les arbres de ce grupe ont été greffés une année plus tard, quand les port-greffes ont eu une hauteur supérieure à 110 cm.

Les arbres, greffés à la hauteur de 55 cm ony donné des récoltes plus basses.

sur Myrobolan 11,370 kg
sur abricotier suavage 10,159 kg
sur amendier 7,841 kg

Download Adobe Acrobat Reader (free software to read PDF files)

11_30     11     11_32

URL www.actahort.org      Hosted by KU Leuven      © ISHS